Actualités

Actualités

PDF Imprimer Envoyer

La mini-adduction d'eau potable d'Adjekoria révolutionne la vie du village et de ses voisins !




J'ai encore en tête, l'image d'Adjekoria avant notre partenariat avec Eau Vive qui nous a permis de réaliser une mini -adduction d'eau potable.

Avant la réalisation de ce projet, nos femmes, souvent avec des enfants au dos passaient une bonne partie du temps (souvent même la nuit) au puits pour revenir à la maison avec 10 à 15 litres d'eau c'est-à dire juste ce qu'il faut pour boire et cuisiner. Les villages environnants ne voulaient pas nous donner leurs filles en mariage afin de leur éviter la corvée d'eau.

Se laver une fois par jour et faire la lessive était un luxe qu'on se permettait rarement. Aujourd'hui avec notre mini- adduction d'eau potable, Adjekoria, c'est plutôt une autre vie ! Le changement est incroyable ! En effet, plus de 7 villages voisins en manque d'eau, s'approvisionnent chez nous. Avec quatre bornes fontaines au départ placées aux quatre coins du village, on en est aujourd'hui à des branchements privés dans certaines concessions du village.

Et comme « le bonheur n'arrive jamais seul », grâce à un programme étatique, le village a bénéficié d'une électrification qui a permis le raccordement électrique de la pompe du forage de la mini-adduction d'eau. Du coup, les charges de fonctionnement ont considérablement diminué (elles sont passées de 275 000 FCFA* à environ 100 000 FCFA* soit 64% de réduction). Cela s'explique par le fait que la facture d'électricité est nettement inférieure au coût d'entretien et de fonctionnement du groupe électrogène qui alimentait le système de pompage (gasoil, huile, pièces détachées, coût du mécanicien, amortissement etc.). L'une des bornes fontaine installée dans le village.

Aujourd'hui tous les aspects de la vie au village ont changé et nos relations avec les autres villages sont plus courtoises, voire courtisanes (le marché rural est devenu la plaque tournante des activités économiques dans toute la zone, les femmes ont plus de temps pour s'occuper d'autres activités, notamment des activités qui leur procurent des revenus, la santé de reproduction s'est nettement améliorée avec la création d'un Centre de santé intégré qui fonctionne normalement, l'hygiène et l'assainissement se sont améliorés dans le village etc..). L'eau étant la vie, la conséquence est que le village s'agrandit et doit faire face aux besoins en eau des villages voisins, d'où la nécessité de penser dès maintenant à l'extension de la mini-adduction pour suivre l'accroissement de la population tout en pensant à satisfaire les demandes des villages qui manquent d'eau.


Yahaya GARBA, Maire de la commune rurale d'Adjekoria

Département de Dakoro, Région de Maradi - République du Niger


*1 euro = 655.95 CFA
Eau Vive Niger, au service d'un monde responsable et solidaireen savoir plus
Torodi – bilan d’un projet en savoir plus
La lutte contre la désertification va de pair avec la lutte contre la pauvreté en savoir plus
Torodi – «L’eau, c’est la vie » un adage toujours d’actualitéen savoir plus
lire toutes les actualités